Journée Internationale des droits de la Femme 2020

La BNI célèbre ses femmes

Le 8 mars dernier, le monde entier a consacré à la célébration de la Journée Internationale de la Femme (JIF). La Côte d’Ivoire n’est pas restée en marge de cette journée commémorative encore moins la Banque Nationale d’Investissement (BNI). Dans notre institution financière, dirigée par le DG Youssouf FADIGA, la célébration s’est tenue le lundi 9 mars 2020 en raison des contraintes calendaires. Qu’importe, cela n’a en rien altéré les festivités de cette journée dédiée à la femme.

L’immeuble Sciam sis à Abidjan Plateau qui abrite le siège de la Banque Nationale de l’Investissement (BNI) a connu une ambiance de fête ce lundi 9 mars 2020. Et pour cause, le DG Youssouf FADIGA et le Comité de Direction ont souhaité accorder un point d’honneur à cette journée mémorable de célébration des droits de la femme. D’ordinaire célébrée dans la tempérance, cette année, la JIF à la BNI a été commémorée en fanfare.

Un triomphe fait aux femmes de la banque qui par des pas de danses rythmés et emballés ont fait le tour de l’immeuble Sciam avant de retrouver la salle du 20ème étage. Laquelle salle dans un décor de luminescence verdoyante attrait à donner de l’espérance aux droits de la femme. Normale parce qu’au-delà du caractère festif de cette célébration, le programme a été conçu avec une partie réflexive. Un panel avec pour thème : ‘’L’entrepreneuriat Féminin et l’autonomisation’’ a meublé cette célébration.

Les différentes interventions des conférencières au nombre desquelles on a enregistré la présence de Mme Jennifer ACKAH (créatrice d’objets d’art), Mme Blé (Opératrice économique) et Mme POHAN, psychologue ont apporté une dimension didactique à cet évènement.

Chacune des panelistes a en effet abordé le thème avec une approche définitionnelle avant de situer les différentes terminologies ‘’Entrepreneuriat’’ et ‘’Autonomisation’’ dans leur contexte puis d’en dresser le bilan et proposer des pistes de solutions qui orienteraient au mieux la dynamique d’esprit d’entrepreneuriat et d’autonomisation chez la femme.

Après le riche exposé, ont suivi des échanges afin de creuser le bubon. Ce qu’il convient de retenir avec Mme Jennifer ACKAH, c’est son exhortation faite aux femmes d’oser prendre des risques pour se lancer dans l’entrepreneuriat. A l’en croire, l’entrepreneuriat féminin est possible si et seulement si les femmes sont animées de volonté d’identifier les besoins et les problèmes afin de trouver les solutions pour agir, c’est-à-dire passer à l’action. Et d’insister qu’il n’est pas nécessaire de commencer par les grands projets.

Mme Blé quant à elle a partagé son expérience en recommandant aux femmes de sortir du cadre informel. Les femmes doivent, estime-t-elle, sortir des champs pour aller vers la transformation des produits agricoles. Aussi devraient-elles songer à se former à divers niveaux ; notamment sur le digital.

Mme POHAN, la psychologue a plutôt décrypté le thème dans son univers de prédilection. Et c’est de bonne guerre puisse que les mots utilisés ont un sens et une portée sociale. A sa prise de parole, elle évoque une maxime qui résume tout l’enjeu du panel. ‘’La volonté de réussir est déjà la moitié de la réussite’’ Indique la psychologue.

En effet à travers cette pensée, Mme POHAN a expliqué à son auditoire que l’Entrepreneuriat n’est pas une chose aisée et qu’en conséquence, la seule volonté de se lancer dans une initiative entrepreneuriale est une victoire relative. Elle a donc construit son argumentaire en demandant aux femmes de faire tomber leur peur du risque. Pour le second volet du thème, la psychologue a appelé les femmes à une forte autonomisation pour leur propre épanouissement avant celui de la cellule familiale et de la société.

Notons à toutes fins utiles que l’Association des Femmes Solidaires de Côte d’Ivoire (AFESCI) au sein de laquelle se trouvent des femmes entrepreneures de tous les secteurs d’activités est venue soutenir les femmes de la BNI. Une séance photos et un cocktail offert à tous les convives ont mis fin à la rencontre.

Ils ont dit…

M. Olivier BOHO (DRH BNI) : ‘’Nous nous assurons également de garantir la promotion de la parité entre les genres dans nos effectifs…’’.

‘’Cette année encore, la journée internationale de la femme nous donne l’occasion d’apprécier les avancées réalisées en matière de promotion de la femme à la BNI. Je me réjouis que dans notre Banque, nous mettions un accent particulier sur la promotion des droits des femmes à travers la possibilité qui leur est offerte d’accéder à tous les postes, sans aucune restriction.

Nous nous assurons également de garantir la promotion de la parité entre les genres dans nos effectifs avec un taux de représentativité de 50% de femmes de façon générale’’.

M Youssouf FADIGA (Directeur Général BNI) : ‘’ L’institution que je dirige, accorde une attention soutenue à la situation des femmes…’’

L’institution que je dirige, accorde une attention soutenue à la situation des femmes en prenant en compte tous les aspects du développement humain, de la sécurité, de la paix et de son épanouissement. Ainsi, les conclusions du panel viendront renforcer notre volonté à travailler pour l’égalité entre les hommes et les femmes, et bien plus pour l’autonomisation des femmes. L’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel, en général, et celles des femmes, en particulier, est une de mes préoccupations. C’est pourquoi, la promotion des femmes à des postes de décision a toujours été ma priorité. Et je me réjouis de constater la compétence et l’engagement avec lesquels ces femmes cadres exercent les responsabilités qui leur sont confiées. C’est dire que le choix porté sur vos personnes consacre d’abord et avant tout vos mérites personnels.

Je vous exhorte à maintenir ce cap de l’excellence et du service bien fait au bénéfice de notre Institution.

Mme BOIDI (Représentante des femmes de la BNI) : ‘’C’est l’occasion pour nous de remercier chaleureusement notre Direction Générale qui n’a de cesse d’encourager et de promouvoir la femme au sein de notre belle maison, la BNI’

‘’Au sein de la BNI, une quasi-parité est observée au niveau des effectifs. En effet, sur un effectif global de six-cent quarante-cinq (645) employés, trois-cent dix-huit (318) sont des femmes (soit 49%), ce qui est à féliciter. En outre, en ce qui concerne les postes de responsabilités (responsables clientèle, chefs d’agence, chef de service, chef de département, directeurs), nous connaissons une évolution de 37% au 29 février 2020 par rapport à la clôture de l’année2018.

Ainsi, nous sommes passés de 35 postes de responsabilités occupés par des femmes à fin 2018, à 48 postes à ce jour.

Merci à la Direction Générale.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour le noter!

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à noter cet article.

Partager c'est aimer!

BNI Côte d’Ivoire
Written by: BNI Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire